dimanche 12 août 2007

Un week end en compagnie de "Banate Arryad"

Je vous traduis un petit poème et vous invite à un extraordinaire voyage au sein de la société saoudienne, raconté brillamment par Rajaa Abd Allah Assani. (رجاء بنت عبدالله الصانع)

L'amitié et l'amour dans une société où l'espace de rencontre entre les deux sexes est soit contrôlé ou bien virtuel! où le mariage, est plus une transaction entre familles que le couronnement de l'amour et la passion entre deux êtres !

Que dirais je sur l'homme le plus fort !
S'il devient un tambour dans les mains de ses parents !
qui jouent avec une chanson tribale
Vide! Il avait
L'amour, qui veille sur lui
Renégat de la grâce de Dieu
Il dit "je suis homme"
La raison me conseille et je l'ai écouté
Et je lui dis "je suis femme"
J'ai fais arbitrer mon coeur et je me suis référée à lui



7ème Edition - Dar Al Saqi

Prix : 80 Dirhams



6 commentaires:

admin_word a dit…

bsr
bonne lecture et n'oubli pas de faire le compte rendu de ta lecture et pourquoi pas nous mettre la puce pour le lire nous aussi :)

Mohamed El Kortbi a dit…

C'est une invitation à la lecture de ce roman !
Moi,je l'ai terminé !

admin_word a dit…

@ mohamed : interessent , kenza m'en a déja parlé et je trouve que c'est un des livres exception dans un pays dominé par le livre et écrits islamistes :)

j'ai entendu dire que le livre avait choké certains personnalités saoudiennes .

Mohamed El Kortbi a dit…

Effectivement, le roman a été critiqué en Arabie Saoudite car il étale "le linge sale!"

BLuesman a dit…

سلام
رواية جميلة فعلا
بالاضافة الي الموضوع فان طريقة كتابتها متميزة
لا يجب كذلك نسيانها انها فتحت الباب امام كاتبات سعوديات اخريات

steph / sélim a dit…

Ces écrits sont beaux et je peux comprendre qu'ils dérangent un certain ordre établi qui n'est pas forcément toujours salutaire. Merci pour la découverte et bon courage à toi cher ami.

Caricature

Caricature
Naji El Ali